Maladonne, jongleur médiéval

Maladonne : 

Le jongleur dans sa première essence n’est pas simplement celui qui lance des objets dans les airs pour les rattraper ensuite. Au moyen-âge, si le troubadour ou le trouvère est un auteur compositeur, le jongleur, lui, est avant tout l’interprète de ce troubadour.

C’est un chansonnier, raconteur d’histoires, qui se promène de village en village pour amuser, ambiancer les places publiques.

Maladonne est un jongleur complet dans ce sens qu’il raconte des histoires (souvent drôles), jongle avec toutes sortes d’objets, et joue de la musique. Riche d’un répertoire de contes du monde, farces médiévales et d’histoires variées, il sait prendre un public dans les rues, sur une place, là où on ne l’attend pas.

Son expérience de rue et de fêtes médiévales en font un personnage atypique auquel s’attachent les publiques de tous âges confondus.

Il sait aussi s’adapter auprès des autres troupes, s’intégrant parfois à un groupe de musique pour un visuel,etc.

mercenaire à Souvigny

Maladonne et Bustrophaedon, Souvigny 2014

Quelques références : Maladonne (Grégoire Viché) a joué avec la cie « Entr’Act » de 2007 à 2011 (sous le pseudonyme de Giacomino), avec le CDACM entre 2006 et 2007, avec la Cie Mandalas (quelques fois par an) entre 2012 et 2015, et en solo sur différents festivals et événements sur ma même période.

Au cours de ses pérégrinations, il a notamment joué sur les fêtes de Brignolles, Le Puy-en-Velay, Montluçon, Brie-conte-Robert, Eltsingen (All), Kaltenberg (All), Montferrand, Forest (Belg), Namur (belg), Alicante (Esp), Cordoue (Esp), Castro-Marine (Port), Guérande, Tortosa (Esp), Bouliac… et bien d’autres…

Micro-saynètes de 3 à 30 minutes, adaptées aux situations, modes urbains, ambiances du moment,etc.

Les commentaires sont fermés.