Tilo n’Ding, Mythes in Project – percussions africaines

Percussions africaines

Tilo n’Ding, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre. Un coups de foudre entre musiciens issus d’univers différents dans le but ultime de créer un son… leur son….

Au départ de tout, les percussionnistes Grégoire Viché et Didier Pajot qui se retrouvent autour de  leur envie d’exprimer et de partager une passion commune pour la musique et les polyrythmies traditionnelles d’Afrique de l’Ouest. Une musique chaude, percussive qu’ils ont respectivement étudié lors de leurs nombreux voyages dans différents pays d’Afrique.

Le « Mythes in Project »: En 2014, ils rencontrent Pascal Benedetti aux violons électriques (4 et 5 cordes). Le violoniste issu du monde de la musique classique et du jazz découvre alors l’univers des percussions africaines. Commence alors à naître un univers musical unique et engagé, sans fioritures.

Depuis lors ils multiplient les concerts, rencontres pluri-artistiques

Loin de se vouloir un concert conceptuel, Mythes in Project propose une rencontre aussi frontale que limpide, entre la transe, caractéristique majeure de l’univers des percussions africaines, et le lyrisme des violon, qui déambulent de façon vertigineuse entre grands thèmes classiques d’Europes (Bach, dans le morceau «Dyonisos»…), standards traditionnels d’Afrique de l’ouest (Cono), rythmes rituels (Krins, Kothedjuga), et autres compositions de leur cru (ex: Kaos).

« Mythes in Project », c’est le son d’une rencontre humaine et musicale où chacun sait apporter et partager son histoire en toute humilité.

Avec :

Didier Pajot : Djembé, Bougarabous, Krins, Dununs …

Grégoire Viché : Balafon, Djembé, Krins…

Pascal Benedetti : Violons, Djabara…

La presse en parle:

« une musique à la sonorité nouvelle avec un mélange de traditionnel et de modernisme, une découverte et un vrai et pur régal »   La Montagne

Ils organisent aussi des workshops, ateliers ou master-class de percussions et/ou percussions africaines.

« Appel au réveil et à la confrontation, l’apparence devient secondaire, la simplicité se transforme en essentiel. La présence et l’intensité de leur musique deviennent douceur. Leurs cœurs s’expriment de leurs mains, le son des percussions, du balafon et du violon électrique s’affirme comme un chant qui touche et qui transporte. »

Télécharger le  Press Book 2018 – Mythes in Project

Les commentaires sont fermés.